Garden sunset – Cocktail

 

IMG_1353

L’histoire de cette recette commence quand, un week-end avec mon mec, on a eu envie de faire des mojitos pour notre soirée. Sauf qu’on n’avait que du rhum arrangé, pas d’eau gazeuse et pas de citrons verts.

Après avoir fait l’inventaire de ce qu’il y avait dans la cuisine, on s’est retrouvés avec de quoi faire un « presque mojito », à base de schweppes et de fraises. On a cherché sur le net pour savoir  si ce type de cocktail avait déjà un nom, (parce que non, pour moi ça ne peut pas s’appeler mojito à la fraise, si les vrais ingrédients ne sont pas dedans…) et puis on a choisi de l’appeler le Garden Sunset. Très simple à faire, parfait pour finir l’été et prolonger un peu les vacances. En tout cas nous on valide, la preuve en images :

Et toutes les étapes sont ici :

(Pour un verre)
8-10 feuilles de menthe
2 c à c de sucre de canne
Un pilon
Un quart de citron coupé en deux
3 fraises
16 cl de Schweppes Tonic
6 cl de rhum arrangé
2 pailles
des glaçons

On commence par mettre le sucre dans le verre, on presse les deux morceaux de citron, on mélange pour faire un peu fondre le sucre à l’aide d’un pilon. On ajoute les feuilles de menthe et les fraises coupées, on écrase le tout, doucement pour pas trop briser les feuilles de menthe (sinon, ça casse le goût et après on en a dans les dents), on met les glaçons, on verse le rhum, on complète avec du schweppes tonic. On décore avec une fraise, on ajoute les pailles, et ENJOY !

Et quand il n’y a plus de fraises on décline avec d’autres fruits de saison!

Tokyo – On y retourne ?

IMG_0831

LE JAPOOOOON !

Mon dieu, je pourrais en parler pendant des heures et des heures et des heures, et saouler la terre entière avec ça.

J’étais déjà bien fan de la culture japonaise mais là… Ces 10 jours passés à Tokyo m’ont fait tomber complètement amoureuse de ce pays, de sa culture, ses habitants, sa nourriture… Tout !

Les japonais sont adorables, les temples magnifiques, on y mange teeeellement bien. Les rues sont folles, avec leur centres commerciaux sur 8 étages, leurs musiques diffusées en boucle, leur sens du détail poussé à l’extrême…

Alors, comment dire que le retour à Paris, sous la pluie et en plein dans les grèves m’a complètement déprimée…

Pour pallier le manque, je passe mon temps à cuisiner japonais et à utiliser tous les produits de beauté achetés là bas. Ca me donne encore la sensation d’y être.

On y retournera c’est sûr et j’ai déjà hâte que ça arrive.

Japan : to be continued…

On s’y tient

Ou du moins, on essaie. Chaque année, je les note en me disant que cette fois ça sera différent. Que cette fois, je vais tenir mes résolutions, et puis comme toujours ça foire. 2016 n’échappera pas à le règle alors voici la liste de ce que j’aimerai changer pour cette nouvelle année. Un 31 janvier, oui.

  • Décorer mon appartement, pour enfin me sentir chez moi et profiter du fait de vivre seule pour y faire ce que je veux, et mettre des étagères si j’ai envie de mettre des étagères. Je peux même recouvrir le mur d’étagères si je veux.

IMG_9773

  • Boire plus d’eau. Bien préciser « d’eau ». Rappel : la bière ce n’est pas de l’eau. C’est du pain liquide.

IMG_9913

  • Faire la cuisine et manger plus de fruits et légumes. Pour une fois que je peux cuisiner au gaz. Autant en profiter. Hier j’ai acheté une courgette. On prend les paris pour savoir en combien de temps elle va pourrir ?

IMG_9365

  • Lire, plein, tout le temps, partout. Profiter des trajets en train pour ça.

IMG_9849

  • Tricoter mon premier pull. Dès que j’aurai fini mon bonnet. Si je peux faire ça avant juillet, ça serait pas mal.

FullSizeRender (1)

  • Garder mon appartement rangé. Ca va avec le point n°1.

IMG_9892

  • Prendre mes distances avec Internet et les réseaux sociaux. C’est tellement chronophage, alors qu’il ya trop d’autres trucs à faire. Le point n°3 par exemple…
  • Ecrire & tenir ce blog. Qui est toujours laissé à l’abandon alors que je peux profiter de montrer ce que je veux dans cet espace à moi.

IMG_8113

  • Continuer le sport. Après le défi du Paris-Versailles en 2015, continuer les courses, arriver à courir un semi (guérir de mon genou en carton pâte). Me remettre au yoga, aller à la salle plus souvent.

Capture d’écran 2016-01-31 à 13.31.19

De 2015 à 2016

Bien bien bien… On pourra dire que cette année a été bien pourrie pour tout le monde non ?

Heureusement que le raisin de 2015 s’annonce bien. C’est un peu le cadeau gueule de bois que cette année nous fait. #passionvin

Finalement il y aura eu du changement. Je pense que si on m’avait dit, le 1 er janvier, où je serais le 31 décembre, j’aurais pas cru.

Cette année aura été celle du boulot à temps ultra plein et de la sortie de zone de confort. Niveau chamboulement j’ai fait pas mal, ya eu plus reposant comme année.

J’ai travaillé comme une tarée, essayé de m’améliorer dans ce qui n’allait pas et ça continue. J’ai déménagé (encore) pour vivre seule…

 

Je suis pas fâchée que tu sois finie 2015…

Vernis Enchanté

Enchanted Polish… Ces vernis rendent plein d’accro aux vernis complètement dingues. Produits en petites quantités, leur stock est épuisé 2 min après leur mise en ligne sur le site de la marque. Et quand Pshiiit fait un réassort, c’est la guerre. Je fais partie de ces dingues là. J’ai connu cette marque sur la Pshiiit-Boutique. Mon premier était Magical Mystery Tour. Dès que je l’ai vu, j’ai su que ça serait le début d’une histoire passionnelle. Alors, quand il y a quelques semaines j’ai reçu un mail indiquant l’arrivée de la nouvelle collection, autant dire que j’ai sauté au plafond. Après avoir loupé plein de ventes, j’avais prévu que cette fois, je serai fidèle à mon poste. Des minutes de stress plus tard, un paiement fait plus vite que la lumière et quelques jours d’attente. Voici mon petit dernier de la marque : Dark Fantasy.

Violet foncé, holo, reflets bleus et verts. Beauté.

Dark Fantasy - Enchanted Polish

Alorsalorsalors ? On est fan ou on est pas fan ?

Dark Fantasy - Enchanted Polish

Bienvenue dans la famille mon petit ❤

Et paf, pastèque

smoothie pastèque

Comme dit plus bas, je me remets au sport. Difficilement, mais surement. Pour accompagner la tendance, on s’est mis à faire des jus, des smoothies et des milk-shake en tous genres. (Ca aurait déjà dû être fait pendant mes dents de sagesse au lieu de me nourrir exclusivement de gaspacho et de cacolac… Passons…)

Légumes, fruits, glaces, tout passe dans le blender et je trouve que finalement tout va plutôt bien ensemble. Vu que je surveille mon alimentation pour des « soucis » de santé, j’aime plutôt pas mal le fait de faire mes jus moi-même.

Ici, je présente donc mon préféré du moment : Pastèque-Citron

Facile, il suffit de mettre de la pastèque, une cuillère de sorbet au citron (ou plus, ou moins, tout dépend des goûts) un peu de glaçons, ou de l’eau, ou de lait si on veut un milk-shake. Easy. Même le chat valide.

 

Et je cours, je cours, je cours…

et je cours

Je suis le genre de fille qui mange, mange, mange, mange. Genre celle qui reste collée au buffet en soirée ou qui reprend trois fois du plat à table. J’ai donc la chance de ne pas trop grossir par rapport aux quantités que je peux avaler. Mais, même si je prends peu, je prends quand même.

Je me suis donc mise au sport depuis décembre où j’enchaîne deux cours par semaine, histoire de tonifier tout ça. C’est sympa, ça défoule, ça muscle c’est bien.

Seulement voilà, plus récemment, et grâce à (à cause de) ma boîte, je me suis inscrite à la Parisienne avec quelques collègues. La course : organisée pour soutenir la lutte contre le cancer du sein, 6,7 km à faire dans Paris, ouverte aux femmes.

Sauf que : je ne cours jamais. Et j’ai pas de souffle. Et je me suis (mon coach m’a) fixé un objectif de temps pour la finir.

Rendez-vous le 14 septembre pour le verdict.